© 2019 by L. Records

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • SoundCloud Social Icon

BIOGRAPHIE

Arty-rock progressif ou fusion pop-jazz baroque ? L’irréductible se fout des étiquettes et poursuit depuis deux décennies ses délires créatifs aux antipodes du marketing et des buzz branchés.

Le personnage est singulier. Assurément décalé, il étonne et détonne dans le paysage. Son look évoque pêle-mêle le Buffalo Bill d’un western futuriste, un Gandalf cuir et rock, un aventurier SF moitié Zappa moitié Corto Maltèse ou un néo-druide égaré au XXIe siècle… Que dire d’autre pour situer cet hurluberlu sympathique qu’on croirait tout droit sorti de « Retour vers le futur », si ce n’est qu’il est – surtout – auteur, compositeur, interprète, Bélier ascendant Bélier, et qu’il joue aussi, parmi d’autres instruments, de l’autodérision et de la démesure.

 

Assurément décalé, Chardeau ne ressemble à personne. Capitaine Nemo d’un navire improbable, il livre depuis deux décennies une musique rétro-futuriste flamboyante et puissante, riche et colorée, quelque part entre Chicago, Magma, Spirit, Gotainer, Genesis (époque Peter Gabriel) et Stravinsky. Baroque, rock, jazz, classique... Chardeau puise dans toutes les sources pourvu qu’elles soient bonnes. Il nous embarque pour des périples musicaux ponctués d’escales à 20 000 lieux sur les airs, dans une odyssée symphonique et pulsionnelle, orchestrée à l’Américaine, excentrique et d’une musicalité incroyable.

 

Le parcours de Chardeau est balisé de plusieurs jalons discographiques : Escales (premier opus rock éclectique avec son groupe Chardo’s Airlines, en 1989), Data pulsions (1999), Hors portée (sorti en 2005 en deux versions : « Highlight » et « Instrumental session »), IntéGraal (un DVD audio réalisé en 5+1, mais qui n'est jamais paru)… Au fil de ses opus, Chardeau a toujours fait appel à la crème des musiciens hexagonaux (Bernard Paganotti, Basile Leroux, Claude Salmieri, Didier Malherbe, Bernard Lajudie, l’arrangeur Richard Aubert…).

 

Il passe un nouveau cap en 2010 avec l’album Résilience enregistré pour l’essentiel à Los Angeles avec un casting exceptionnel. A commencer par ses amis (si, si…) Jerry Goodman (le violoniste magique du Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin, qui assure la direction artistique de l'album) et Robert Lamm (le clavier, songwriter et chanteur de Chicago, groupe dont il est fan invétéré), anges bienveillants du Chardeau Circus.

 

Selon le principe « les amis de mes amis sont mes amis », se sont aussi prêtés au jeu le clavier Brian Auger (Rod Steward, Jimi Hendrix, Led Zeppelin), Chris Pinnick (guitariste de Chicago), le bassiste Reggie Hamilton (Luther Vandross, John Mellencamp, Seal, Tina Turner), le percussionniste Lenny Castro (Toto, Stevie Wonder, Red Hot Chili Peppers, Quincy Jones, David Sanborn, Ricky Lee Jones, Wayne Shorter), le pianiste Shelton Berg (Kiss, Joe Cocker…) et le batteur Curt Bisqueira (Elton John, John Fogerty, Nelly Furtado, James Taylor, Dave Steward, Joni Mitchell). A l’arrivée, « une pure tuerie et un son à tomber par terre », s’exclament les fans.    

De quoi s'intéresser davantage à l’artiste, au compositeur et à sa musicalité incroyable ! Trois albums sont sortis en 2012 pour le découvrir ou le redécouvrir. Une trilogie  tout d'abord publiée en numérique puis éditée début 2013 sur vinyle pour les fans, aficionados du microsillon, curieux, amateurs de bonne musique, oreilles avisées, anticonformistes et découvreurs.

Resilience 2.0 > un casting de choix ! Le dernier album studio, en version 2012 recentrée sur dix titres. Une rencontre rare à consommer sans modération !

Ze Best Off > un survol de la production de Chardeau sur deux décennies, à travers 10 titres représentatifs de sa musique jubilatoire et excentrique, finalement intemporelle !

For Sync. > bande originale d'un film imaginaire ! Un double album de 24 plages instrumentales (versions originales, alternatives ou inédites, remasterisées ou remixées) pour découvrir non pas l'artiste mais le compositeur, son écriture cinématographique et ses orchestrations somptueuses.

Suite >>>

Le printemps 2013 voit la sortie de Alternative Resilience, composé de remixes alternatifs de l’album « Resilience » concoctés par John Van Eps à Houston, qui a travaillé avec Chicago et que Robert Lamm lui recommande. Revisités, réappropriés, redimensionnés, emmenés vers des sonorités et des horizons parfois inattendus, ces remixes donnent un nouveau souffle, un nouvel éclairage à l’univers musical de Chardeau.

 

L'album studio Fauves & Pastels paraît pendant l'été 2014. Enregistré entre la France et les Etats-Unis, toujours avec un casting exceptionnel,il poursuit les collaborations déjà entamées (Jerry Goodman, Hank Linderman, Brian Auger, John Van Eps...), auxquelles s'ajoutent Mark Andes (Canned Heat, Spirit, que Chardeau tenait à avoir), Drew Hester (Foo Fighters)  et un big band de cuivres.

 

Moins rock progressif, adoptant des couleurs "west coast". l'album fait l'objet d'une distribution numérique quasi mondiale via le label US Muffin' Records. L'album sort ensuite en France et sur les territoires francophones via Your Label (département de PBC Music) en charge de la stratégie marketing et promotionnelle du disque.

 

La fin 2015 sera marquée par la réalisation de 2 concerts exceptionnels, préparés depuis plusieurs mois, qui se sont déroulés au Gibus les 17 et 18 novembre 2015, soit 4 jours après les attentats meurtriers qui ont secoué Paris. Une façon pour Chardeau de ne pas céder à la peur et de défendre plus que jamais la liberté d'expression qu'il porte haut et fort. Un moment très intense, d'autant que Chardeau s'était entouré de Jerry Goodman, Hank Linderman, John Van Eps, George Hawkins (John Fogerty, Fleetwood Mac, Al Jarreau) et de Bob Ramsey (clavier de Leon Russell), venus spécialement des Etats-Unis.

Après 2 singles extraits de Fauves & Pastels (Ma psychiatre et Jane Parker), tous deux clippés, Chardeau publie un EP de remixes du titre L'Amour Rome Antique (rebaptisé Love Antique pour l'occasion), une escapade clubbing hot et improbable pour faire patienter les fans, en attendant l'album Sanguines, qui paraît en septembre 2017. 

​Il propose 12 titres, suite de portraits plus « sociologiques » que le précédent, avec un son plus new-yorkais que californien, une touche « funky Zappa » pour consigne et un line-up toujours exceptionnel, réunissant les habitués US de la Chardeautitude et quelques surprises comme John McFee (Doobie Brothers) et Walfredo Reyes Jr (Chicago, Santana). De cet album seront mis en avant les titres Photograf, Pub! et La nature est ainsi faite pour single d’été.

 

En 2018, la rencontre entre Chardeau et Alan Simon (Gaïa, Excalibur, Tristan & Yseult…) donne naissance à un projet fou, baptisé The Magical Musical Man, un rock-opéra déjanté et intergalactique dont Alan Simon signe le libretto et la mise en scène. Ce show hors-normes se déroulera le 23 novembre 2019 à l’Océanis (Ploemeur, près de Lorient, Morbihan) avec un casting d’exception. > En savoir plus sur l’événement

Cette fin 2019 est aussi marquée par la sortie, le 15 novembre, du tout nouvel album studio, In Terra Cognita?, inspiré par les divers voyages de Chardeau à travers la planète et qui est d’ailleurs la musique du spectacle The Magical Musical Man. Le disque bénéficie d’une distribution internationale par Cherry Red Records. > En savoir plus sur le nouvel album

Si Chardeau n'existait pas, il faudrait l'inventer !